Communiqué de Ronan Dantec en soutien à la filière des énergies marines renouvelables et pour réclamer plus de transparence. Ronan Dantec salue le rejet, par le Sénat, de l'amendement du gouvernement qui la fragilisait.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE RONAN DANTEC, SÉNATEUR DE LOIRE-ATLANTIQUE.

Ronan Dantec salue le refus, par le Sénat, de la remise en cause du développement de l’éolien en mer.

Ronan Dantec, sénateur de la Loire-Atlantique, se félicite du rejet, par le Sénat, d’un amendement du gouvernement qui remettait en cause les contrats passés avec les exploitants des premiers parcs éoliens offshore.

S’il avait été adopté dans le cadre de la loi de l’examen du projet de loi pour un État au service d'une société de confiance, cet amendement aurait permis de revenir sur les résultats des appels d’offres déjà dûment attribués, en ouvrant la possibilité de renégocier, voire annuler, six projets de parcs éoliens en mer dont celui de Saint-Nazaire.

Dans l’hémicycle, Ronan Dantec s’est opposé à l’adoption de cet amendement en déplorant le mauvais signal envoyé à l’ensemble des professionnels de la filière, notamment les établissements financiers qui ont choisi d’investir dans les projets d’énergies renouvelables.

En prévenant que « des milliers d'emplois seront menacés, des centaines dans l'estuaire de la Loire » Ronan Dantec a plaidé pour davantage de transparence en interrogeant le gouvernement : « les exploitants, conscients que les prix ont baissé, ont fait des propositions de partage des bénéfices. Pourquoi ont-elles été refusées ? La représentation nationale a besoin de le savoir. »

Le débat a permis de rejeter massivement l’amendement en réclamant au gouvernement d’adopter une autre méthode, celle de la concertation et de la transparence.

En aucun cas, au vu de l’urgence, cet accord ne pourra se faire sur le chantage à la remise en cause des contrats, et aucun frein dans la mise en œuvre des projets ne peut être accepté, tant la France a déjà accumulé de retard dans le déploiement de cette filière industrielle essentielle pour la lutte contre le dérèglement climatique et la maitrise de son avenir énergétique.